Comment définir la hauteur de sa clôture ?

L’installation d’une clôture est réglementée par le Code civil et les règles communales. Avant d’acheter les matériaux, il est indispensable de vérifier le plan d’urbanisation de votre ville. Même la hauteur de votre clôture ne doit pas être choisie à tout-va. Découvrez comment déterminer la hauteur de votre clôture.

Demander l’avis du service d’urbanisation de votre commune

Avant de planifier l’installation de votre clôture, vous devez contacter votre service d’urbanisme. Grâce à ses instructions, vous pouvez penser à la meilleure solution pour clôturer votre jardin. Les différentes règles à respecter sont généralement disponibles sur le plan local d’urbanisme.

A lire en complément : Comment choisir les meilleurs équipements de cuisine pour votre maison ?

Certaines villes n’imposent aucune règle concernant la clôture. Dans ce cas, référez-vous à la loi. 

  • Pour une commune avec moins de 50 000 habitants, la hauteur de la clôture ne doit pas être au-dessous de 2,60 m.
  • Pour une ville avec plus de 50 000 habitants, la clôture ne doit pas être au-dessous 3,20 m de hauteur.

La loi n’impose pas de hauteur maximale. Si vous êtes à la recherche d’une clôture de la bonne hauteur, ici, vous pouvez le trouver.

A lire également : Meilleur étendoir à linge extérieur à sceller : les critères de choix à retenir

Respecter la hauteur suivant son emplacement

La hauteur de votre clôture diffère selon son installation. Si vous l’installez sur un muret, vous n’avez pas besoin de prendre une hauteur élevée. Grâce au muret, vous n’aurez aucun mal à respecter les règles sur les hauteurs. Sachez que plus votre clôture est élevée, plus elle est onéreuse. A contrario, si vous n’avez pas prévu un muret, la hauteur de la clôture doit respecter les normes imposées. Avoir un muret peut vous faire économiser sur le prix des matériaux. De plus, il offre un rendu esthétique plus original et intéressant.

Avant de déterminer quel type de clôture acheter pour votre jardin, pensez à toutes les possibilités qui s’offrent à vous. Choisissez également les clôtures qui protègent votre jardin des regards extérieurs et contre les tentatives de cambriolage. Les clôtures en hauteur empêchent les passants d’y jeter un œil.

Et pour une clôture végétale ?

La clôture végétale a ses propres règles. En effet, à la différence des autres types de clôtures, elle pousse. Dans ce cas, elle peut entrainer des désagréments pour les voisins.  Si vous provoquez un trouble de voisinage à cause de votre clôture végétale, vos voisins ont la possibilité de porter plainte. 

Selon le Code civil, les murs végétaux sont à planter à une distance de 50 cm de votre délimitation. Cela évitera qu’ils gênent vos voisins. Cette règle s’applique si votre terrain et celui de votre voisin se trouvent à deux mètres de distance. En revanche, si cette dernière est plus de 2 m, votre mur doit être planté à 2 mètres de la délimitation. Les règles appliquées sont différentes si votre maison se trouve aux abords d’une route, sous une ligne électrique ou à proximité d’une conduite de gaz ou d’eau.

Galerie

Catégories